Du 14 septembre au 3 octobre 2012, je suis parti, seul, sur les chemins de la montagne corse. Cette grande randonnée a été pour moi l’occasion de visiter la Corse sous un jour particulier : celui de la montagne. En guise de chemin, je suis parti de l’Île Rousse à pied, jusqu’à Porto Vecchio. Entre ces deux ports, j’ai taillé ma route en empruntant majoritairement celle du chemin de Grande Randonnée numéro 20 (le GR20). Ce fut pour moi une espèce d’aventure, quelque chose de marquant pour un être humain, suffisamment important pour que je prenne l’effort de coucher mes souvenirs sur le papier et raconter ce qui s’est passé. Je n’ai aucune ambition par rapport à ce travail d’écriture, mon seul objectif est de le transformer en une espèce d’album photos qui irait plus loin que l’image en reprenant, le plus possible, la narration et la description de cette masse de couleurs, d’odeurs et de sentiments enfouis au cœur de ma mémoire. Cet écrit est fait sans prétention : je crois qu’il pourra plaire à d’autres que moi… mais ce n’est pas garanti. Les aventures contées dans ce récit n’ont rien de rocambolesques. Ami lecteur, j’espère que tu voudras bien m’en excuser mais c’est d’abord pour conserver ce semblant de description en dehors de mon cerveau que je me suis mis à écrire. Puisses-tu y trouver quand même un peu d’intérêt !

Voilà pourquoi je publie dès à présent cet ouvrage de mon clavier sur Internet, sous licence Creative Commons BY-SA 3.0:

Bonne lecture...