Ce sera Toulouse...

Je change de job. Je travaillerai toujours pour l'Etat et toujours pour le ministère en charge de l'agriculture (ces dernières années, le nom du ministère a bien dû changer en moyenne tous les deux ans donc voilà pourquoi j'utilise cette dénomination). Néanmoins, je rejoins l'administration centrale qui a la particularité de disposer "d'antennes" situées en province, notamment, son centre informatique. Il est situé à Toulouse (Auzeville-Tolosane plus précisément) et héberge également d'autres services. Je vais donc y travailler pendant au moins trois ans avant, éventuellement, de voir ailleurs.

Je passe donc d'un boulot multicarte et plus axé sur le métier des agents à un emploi de spécialiste technique dans les systèmes d'information. Sans être donc révolutionnaire, le changement, est bien pour maintenant !

J'ai passé une semaine début juillet pour découvrir la ville, et surtout, pour trouver un logement. Voilà mes premières impressions...

D'abord, ce que j'ai remarqué en amont de mon arrivée, c'est que Toulouse est une ville extrèmement bien décrite dans OpenStreetMap. A vrai dire, lors de mes recherches et explorations, je n'ai pas du tout utilisé GoogleMaps. De plus, grâce à OSRM, j'avais plutôt une bonne estimation de mes distances de trajet et les noms des rues sont vraiment bien saisis. Chapeau aux OSMeurs locaux qui ont donc bien travaillé.

Ensuite, les transports en commun me semblent plutôt bien organisés et bien desservis, y compris dans les communes de l'agglomération toulousaine. Je compte bien me passer de ma voiture pendant mon séjour sur place. A vrai dire, le lieu que je vais habiter est proche de toute commodités à 400m à pied de mon lieu de travail, même s'il est plus éloigné du centre-ville toulousain. En dehors de ça, le métro avec ses deux lignes est vraiment un concept intéressant. Ça reste presque à taille humaine et il est assez peu bondé. Un truc qui m'a frappé c'est la politesse des gens avec les chauffeurs de bus: tout le monde dit bonjour lors de la montée mais tout le monde salue également le chauffeur lorsqu'il descend. A Angers, ce dernier point ne se fait pas très souvent. A Toulouse, c'est systématique !

Les quelques jours passés dans la ville me donne l'image d'une cité comme étant un Paris à taille réduite. Certes, il y a du monde, de grands transports en commun, de grands ensembles mais je n'y sens pas la lassitude et la monotonie du peuple parisien.

Après quelques recherches, je constate qu'il y a des tas de choses à faire dans cette ville. Je compte bien consacrer une part non négligeable de mon temps personnel à découvrir les richesses de cette ville. D'abord, il y a un cinéma qui sort de l'ordinaire: Utopia. Ils proposent un service inédit de récupération sur clef USB de films sans DRM pour la modique somme de 5€ ! Qui dit grande ville dit également Hackerspace. C'est le cas à Toulouse avec le TetaLab. J'ai hâte de voir ce qui s'y passe, même si ça semble loin de là où j'habiterai.

D'ailleurs, ça me fait penser que ça fait des années que je cherche à prendre un abonnement ADSL auprès d'un fournisseur associatif (FDN par exemple). Je pense que ça va être possible à Toulouse grâce à l'association Tetaneutral, un FAI associatif de la fédération FDN. A voir si c'est techniquement possible !

A l'origine, j'avais programmé cette semaine de congés pour aller aux RMLL à Genève mais, malheureusement, j'ai dû la réaffecter à la dernière minute pour cette quête logement... Ce sera donc pour la prochaine fois. A noter que j'ai également complètement loupé la DebConf 11, y compris les retransmissions vidéos. Je me console toutefois grâce aux efforts de l'équipe Debian en charge de la "capture" vidéo qui a bien travaillé.