Fabriquer une pipe ! đź”—

Posted by MĂ©dĂ©ric Ribreux 🗓 In blog/Vie-courante/

#fun #life

Cette année, j'ai fabriqué une pipe. Ça ressemble à ça:

Vue de face Vue décalée Vue autre face Vue de dessus Vue de dessous

Je l'ai utilisée pendant trois semaines ce qui explique qu'elle a déjà le fourneau brûlé. Globalement, elle fûme pas trop mal, sans être parfaite.

Voici la liste des outils pour la fabriquer:

Il m'a fallu environ dix heures pour la fabriquer dont 4 passées à créer un tour à bois avec une perceuse électrique. Je suis parti d'une branche de poirier avec un embranchement. La forme était déjà à peu près établie. L'enseignement c'est que tout sauf le perçage a été fait manuellement et assez facilement à vrai dire, car je n'ai aucune expérience de travail du bois. C'est absolument dingue ce qu'on peut faire avec une rape et une lime. Toute la forme de la pipe et l'ajustement a été fait avec des deux seuls outils. Je m'en suis servi pour donner la forme, ajuster, équilibrer, réduire le diamètre du tuyau, former le fût et mettre à plat le fond du fût et ajuster l'orthogonalité du tuyau.

Le deuxième enseignement c'est que travailler à la main n'est pas si compliqué. Sans expérience aucune, je n'ai finalement pas fait trop d'erreurs et je peux profiter d'une pipe que j'ai fabriquée moi-même.

J'ai récupéré l'embout d'une vieille pipe pour l'adapter dessus. Il est en assez mauvais état (troué en bas). Néanmoins, j'ai appris à dilater le tenon, c'est-à-dire, la partie terminale qui s'enfonce dans le tuyau de la pipe pour l'ajuster au diamètre du tuyau. Ça se fait assez facilement en chauffant le tenon à la flamme d'une bougie (en prenant soin de ne pas laisser cramer) et en essayant de faire rentrer un foret du diamètre adapté. Si on y va lentement, ça se passe bien. C'est d'ailleurs une technique que j'ai appliquée à l'embout de mon autre pipe qui, avec le temps, finit par ne plus tenir dans la mortaise du tuyau. Je ne pensais pas que c'était possible mais c'est en visionnant quelques vidéos sur le sujet que j'ai trouvé cette technique vieille comme le monde.

Elle fume assez bien, ni plus ni moins que ça. Quand le temps est humide, elle finit quand même par glouglouter, comme l'autre que j'ai en stock. Je ne l'ai pas encore teintée ni vernie, car il y a quelques petits trucs qui ne vont pas bien. Je crois que j'ai un trou en formation ici:

Trou n° 1

Il y en a un autre lĂ , mais il est sans doute moins critique:

Trou n° 2

Mais dans l'ensemble, ça fait le job. Il y a aussi le faît que je n'ai pas envie de foutre d'autres produits chimiques dans le bois. Je crois que c'est mauvais pour la santé (hypocrite: le tabac c'est sans doute encore plus mauvais) et pour l'environnement.

Pour aller plus loin, je pourrais effectivement la teinter. Je sais que c'est facile à faire: il faut juste trouver les bons produits: un peu de teinture et un peu de gomme laque pour la finition; sans doute refaire une bonne passe de ponçage fin. Après, je pourrais aussi fabriquer un embout digne de ce nom: c'est un truc en ebonite: un caoutchouc très dur (mais souple à la chaleur). On utilise ça depuis les premiers brevets, soit vers 1850 ce qui explique que même les très vieilles pipes ont des embouts «modernes». On récupère une forme de base et on lime en perçant (pas jusqu'au bout) sur un diamètre voulu en terminant à la lame de scie pour l'embout final. Rien de bien compliqué sauf que je n'ai pas très envie d'aller à la chasse aux produits.

Comment j'en suis venu à l'idée de fabriquer une pipe. Ça a commencé au hasard sur Internet. J'ai trouvé un groupe reddit dédié au sujet. Puis, j'ai visionné quelques vidéos de types qui font des pipes avant de tomber sur un wiki oldschool. Après avoir appris comment ça se faisait, je me suis lancé. On voit surtout des gens qui font ça avec un tour à bois et qui ont un équipement adapté pour faire des choses en série. Mais j'ai aussi détecté qu'on pouvait tout faire manuellement avec des outils de base. Surtout que je n'allais pas investir dans du top matos juste pour une pipe. Alors, je me suis lancé, à la main et ça a donné plutôt un bon résultat. Au final j'en reviens assez satisfait et j'ai appris que le travail du bois avec des outils manuels ça reste intéressant, même en 2021.