Free Software 2010 Holidays

Voilà, ça fait un mois que mes vacances se sont terminées... Regrets, nostalgie, souvenirs, toussa... Pour ce cru 2010, j'avais pris soin d'emplir ma besace de documents traitants du logiciel libre, histoire de ne pas rester trop coupé de ce sujet de grand intérêt. Ces "documents" étaient en fait quelques émissions de radio (au format libre OGV) enregistrées lors des RMLL 2010 (Rencontres Mondiales du Logiciel Libre). Si je n'ai pas eu l'occasion de m'y rendre cette année (et en fait les années antérieures aussi), j'ai pu quand même bénéficier de cette richesse d'information et de ce débordement d'éléments motivants sur tout une palanquée de sujets divers et variés.

Copyright (c) RMLL 2010
Logo de la radio des RMLL 2010

Je ne suis jamais allé aux RMLL et le moins que je puisse dire, c'est qu'après avoir écouté ces émissions, ma motivation pour me rendre à celles de l'année 2011 est bien engagée. Ceci fait la preuve que le fait de pouvoir écouter à sa guise ce qui s'est dit au cours de cet évènement est pertinent et très utile.

Mais au fait, qu'est-ce-que j'ai pu découvrir comme sujet ? Avant tout, je ne sais pas si les sujets des RMLL sont techniques ou pas mais toutes les émissions que j'ai choisies étaient plutôt tournées vers le grand public. Ainsi, j'ai plutôt entendu causer de sujets de l'ordre des valeurs du logiciel libre, des éléments inspirés du Libre, des modes d'organisation, des courants de pensées, autour du logiciel libre, etc... mais finalement, assez peu de technique. C'est le signe que les RMLL se veulent universelles et qu'elles ne privilégient pas uniquement la technique. J'aime assez bien l'idée que ce qui compte n'est pas tant la technique mais la liberté de l'utilisateur sur les logiciels. Elle me semble assez fidèle à l'esprit du logiciel libre de Richard Stallman pour qui j'ai beaucoup d'estime.

Voici la sélection des émissions que j'ai écoutées cet été et un petit commentaire sur ce qui m'a interpelé:

  • Le hardware libre : plusieurs personnes étaient présentes pour nous relater quelques informations sur le domaine assez particulier du matériel libre ou dont "l'assemblage" est libre. J'ai particulièrement apprécié l'initiative de hackable-devices qui est un site web (en partie commercial) mettant l'accent sur le matériel libre ou sur celui qui est bidouillable à volonté. Ils proposent notamment le célèbre Arduino et pleins de petits gadgets électroniques à monter soi-même dont les plans sont en licence libre (type CC-BY-SA) et qui ont quelquechose à revendiquer. C'est le cas du TV-B Gone: une sorte de télécommande à un seul bouton qui a pour unique fonction d'éteindre toutes les télés des alentours, histoire de fermer ces écrans qui capturent notre attention et nous empêchent de nous parler. Lien vers l'émission sur Hackable Devices. Lien vers l'émission sur le TV-B Gone.

  • Logiciel Libre et Monnaie: C'est un sujet que je ne m'attendais pas à trouver en discussion aux RMLL et pourtant, il a retenu mon attention. Deux personnes étaient présentes. L'une évoquait la mise en place d'une plateforme basée sur des logiciels libres qui permet l'échanges de valeurs sans passer par la case monnaie. L'autre personne présentait une piste de modèle de monnaie libre et équitable: le dividende universel. Je ne savais pas que de tels mécanismes avaient pu être identifiés et ce sujet était vraiment bien ficelé bien que je fusse totalement néophyte en la matière. En ce qui concerne le dividende universelle, je vous conseille de consulter le site web www.creationmonetaire.info qui explique en terme assez simple ce dont il s'agit. Personnellement, après avoir écouté et m'être renseigné, je n'ai plus du tout la même vision de l'économie qu'avant et je suis bien plus concerné par ce truc qu'on utilise tous les jours sans en mesurer les tenants et aboutissant qu'est la monnaie.

  • Cinéma Libre
    Le sujet évoquait les travaux et les initiatives des salles indépendantes Utopia, tant dans leur mode de fonctionnement que dans leur manière de vivre le cinéma et de diffuser les oeuvres de leur choix. L'exemple d'Utopia est vraiment intéressant: des salles indépendantes qui nous proposent autrechose que le cinéma commercial, dans un cadre particulier avec des tarifs dignes de ce nom, sans subventions et qui arrivent à se développer au fil du temps, ça ne semble pas très courant... Autre proposition forte d'Utopia: pouvoir charger sur une clef USB le film que l'on vient de voir (au format MKV) pour une somme modique (aux alentours de 5€) afin de le présenter à des amis qui ne l'auraient pas vu. Les majors n'y arrivent pas, mais Utopia arrive à négocier au cas par cas ! Mon avis est que c'est un exemple à suivre. Pas sûr que ça marche (les forces qui s'y opposent sont vives et pleines de ressources) mais c'est bien de se lancer.
  • Sesamath
    Un producteur de manuels scolaires libres de Math qui perce. Visiblement, dans le monde de requin qu'est celui de l'édition de livres scolaires, cette association a su se démarquer et "pèse" XX% du marché. D'autres informations sont présentées dans l'émission mais le passage sur Sésamath a retenu mon attention. Vous pouvez consulter le site Web de Sésamath et y télécharger les manuels.
  • Libre et développement durable
    Cette session donne quelques exemples de projets de logiciels libres en adéquation avec le développement durable. On y trouve amapplication qui est une application de gestion d'AMAP. Vient ensuite le projet Carte OuVerte qui a pour objectif de créer une carte des lieux liés au développement durable (emplacement des associations, des déchetteries, de points de recyclage, des magasins bio, des transports en communs, etc...) dans l'agglomération de Rennes. Carte Ouverte est basée sur des technos libres (OpenLayers) et des données libres (Openstreetmap).

Bien entendu, il y avait d'autres émissions avec toute beaucoup d'intérêt mais, sur ce coup, je n'ai pas été exhaustif. Vous pouvez les écouter sur le site "Radio" des RMLL. A vos périphériques audio !