Préparation du GR_20 (work in progress)

Où ?

Quand ?

  • Durant le mois de Septembre pour deux raisons: la première, c'est mon anniversaire, la seconde c'est pour avoir moins de monde car j'ai l'impression que le GR20 est assez populaire... et moi, en randonnée, je recherche à éviter la foule que je cotoie tout le temps lorsque je ne suis pas en vacances !

  • La durée de la traversée se situe entre 10 jours et 15 jours selon le guide officiel. Je dispose d'une période de près de 3 semaine de congés et je peux également faire du hors GR20. Finalement, il faut également que la partie transport soit réglée pour déterminer la durée totale. Pour ma part, ce sera 19 jours pleins.

État d'esprit

La sérénité amène au stoïcisme qui amène à l'invincibilité ! La montagne s'aborde dans l'humilité ! Le danger et la difficulté doivent toujours être relativisés. En cas de mauvais temps, de passages enneigés sans équipement adéquat, de pluie qui dure pendant 3 jours, d'ampoules, de nappe de brouillard, etc. le plus simple est de se dire qu'en cas de besoin, on a de quoi dormir (un abri, un matelas et un duvet), de quoi manger et boire (l'eau en montagne, ce n'est pas rare), de quoi se réchauffer (des vêtements, un duvet) et de quoi finalement se reposer.

Comment y aller ?

Plusieurs solutions:

  • L'avion, sans doute le plus rapide et paradoxalement, le moins cher (bordel de bilan carbone)!
  • Train+bateau
  • Covoiturage+bateau

J'ai finalement opté pour le train+bateau. En effet, lorsqu'on s'y prend suffisamment longtemps à l'avance et quand on part en hors-saison, c'est une option économiquement intéressante sans trop impacter le bilan carbone du voyage.

Ce que j'ai retenu:

  • départ le 14/09 de Marseille à 19h00, arrivée le 15/09 à 6h00 à l'Ile Rousse avec la SNCM.
  • de l'île rousse à Calenzana, une petite marche de mise en jambes (30km) pour la journée du 15/09.
  • pour le reste, le GR jusqu'à Conca jusqu'au 03/10 maxi (02/10 serait bien).
  • retour vers Porto-Vecchio en prenant le bus depuis Sainte-Lucie (de 11h à 11h30). Conca à Sainte-Lucie à pied (10km environ soit 2-3h).
  • retour le 04/10 de Porto-Vecchio à 18h00, arrivée à Marseille à 8h00 avec la SNCM.

Que faire ?

  • Marcher sur le GR20, du début à la fin pardi !
  • Deux sens sont possibles: Nord-Sud qui est le sens traditionnel et Sud-Nord. D'un point de vue purement pratique, le Sud-Nord est plus simple: ça grimpe moins vite et on a le soleil dans le dos. Mais, d'un point de vue historique, le GR20 a été tracé du Nord vers le Sud. Et puis, j'aime les difficultés (enfin il faut qu'elles restent abordables aussi). Ce sera un bon défi !

Du point de vue du parcours et des étapes, il paraît qu'on en a pour 15 jours. Pour ma part, vu mon passif et ma modeste expérience, je souhaite n'utiliser qu'une carte et ne pas trop planifier des jours avec des dates précises, des longueurs à parcourir, du temps à rattraper, des refuges à réserver, etc. La randonnée c'est toujours pleins d'imprévus. Il suffit d'une bonne nappe de brouillard à couper au couteau pendant une journée ou deux et adieu les horaires bien fixés !

En revanche, une bonne carte c'est essentiel !

En marge du GR20 il y a des belles choses à voir et je souhaite pouvoir m'écarter du chemin de temps, à ma guise et selon les conditions météo. En terme de trucs à faire, je note:

  • monter sur le sommet de la Corse ! Ascension du mont Cinto.

Préparation physique

Il paraît que le GR20, c'est assez physique. Une bonne préparation ne serait pas du luxe. Avec 15 kilomètres de vélo quotidiens depuis plus de 3 ans, j'ai la forme. Toutefois, les muscles concernés ne sont pas qu'au niveau des jambes. De plus, l'endurance est indispensable: mêm si on peut sans doute faire les étapes en marchant entre 5 et 7h, je n'exclue pas d'en faire plus (ou moins si je veux aussi).

De plus, le poids du sac sera un facteur non négligeable. Avec 15 jours de bouffe pour du 100% autonomie, le sac avoisinera les 18-20Kg sans eau ! Il faut donc que je me muscle le haut du corps.

Voici mon programme qui débute le 15/04/2012:

  • Deux séances de footing par semaine
  • Deux séances de musculation du tronc (le bas ça va très bien)
  • De la randonnée en plaine pour réveiller l'orientation et la pratique du SIG dans la tête !
Date endurance/jambes musculation tronc orientation
15/04/2012 1 tour de lac de Maine
18/04/2012 1 tour de lac de Maine 50 pompes / 30 abdos
21/04/2012 1 tour de lac de Maine
22/04/2012 Randonnée Le Guédéniau (16km)
30/04/2012 Vélo aller-retour Rochefort (40km) Randonnée Rochefort/Loire (12km)
06/05/2012 Vélo aller-retour Beaulieu/Layon (55km) Randonnée Beaulieu/Layon (22km)
13/05/2012 Vélo aller-retour Vernantes (120km !) Randonnée Vernantes (18km)
07/07/2012 1 tour de lac de Maine 50 pompes / 80 abdos
09/07/2012 1 tour de lac de Maine 50 pompes / 80 abdos
15/07/2012 1 tour de lac de Maine 55 pompes / 80 abdos
18/07/2012 1 tour de lac de Maine 60 pompes / 80 abdos
21/07/2012 1 tour de lac de Maine 60 pompes / 80 abdos
23/07/2012 1 tour de lac de Maine 65 pompes / 80 abdos
25/07/2012 1/2 tour de lac de Maine 65 pompes / 80 abdos en deux séries

Autre point important: je dois perdre un peu de poids (3kg environ) et entraîner mon estomac à être satisfait avec peu ! Le fait de perdre du poids pendant un entraînement physique sert juste à habituer le corps à faire plus avec moins, ce qui est clairement la condition de la randonnée en autonomie. Pour ma part, je ne sais pas ce que mes critères valent, je sais juste que ce n'est pas si simple à réaliser, même pour seulement 3kg de masse. Je compte parvenir à ce résultat en adoptant une alimentation équilibrée mais moins riche en énergie.

J'ai atteint cet objectif en environ trois semaines à l'aide d'un régime à base de légumes et de fruits. Le plus difficile reste la volume du bol alimentaire qui est assez faible. Un moyen simple de compenser ce manque se fait en buvant davantage pendant le repas: zéro calories mais un bol alimentaire qui tient plus longtemps dans l'estomac et qui donne l'impression de fournir plus d'énergie (comme quoi, c'est beaucoup de psychologie).

Préparation technique pour le camp

Lors de mes dernières randonnées, j'ai noté qu'un facteur clef de l'amélioration des conditions de campement résident dans la capacité à le monter le plus rapidement possible. En effet, dans des mauvaises conditions climatiques ou lors d'une épreuve physique éprouvante, on a tendance à se laisser aller et à prendre son temps pour cette opération. Néanmoins, prendre son temps dans ces conditions ne fait que réduire le temps de repos et de récupération.

Aussi, il faut que me fasse un petit entraînement:

  • Monter 10 fois le camp à la suite ! Ça peut stupide mais c'est juste pour renforcer le réflexe de monter le camp: quand on est vraiment crevé, le cerveau a du mal à prendre des décisions. Autant lui faciliter la tâche avec des pseudo-réflexes.
  • Dormir dehors par conditions climatiques favorables: ça sert à se remettre dans le bain de la vie en extérieur.
  • Dormir dehors lorsqu'il pleut: dormir quand on est trempé ou quand le reste de la terre est trempé, ça change complètement le ressenti. Le mieux est de s'y préparer pour mieux (si c'est seulement possible) s'y habituer.

Liste de matériel (mode RUL: Randonnée Ultra-Légère)

Ah la liste ! Quand on commence à la faire, c'est comme si on était déjà parti... Pour ma part, je la divise toujours par rapport à des actions menées pendant la randonnée et je me concentre sur l'essentiel: moins c'est lourd, mieux c'est !

Catégorie Dénomination Masse
Transport Sac à dos Golite JAM 50L 850 g
Poncho ?
Abri Shangri-La 1 800 g
Sardines+ficelle 100 g
Tapis de sol abri ?
Couchage Duvet Millet Baïkal 1000 1000 g
Matelas Thermarest ZLite 500 g
Vêtements Doudoune Patagonia ?
dans Pantalon Vertical ?
le sac Gants ?
2 Slips coton ?
Polaire Quechua 300g
2 paires de chaussettes ?
Collants laine ?
Moustiquaire de tête 30g
Hygiène Poche à eau 4L 70g
Savon d'Alep+boîte ?
Serviette microfibre ?
PQ ?
Brosse à dents ?
Rasoir ?
Coupe-ongle ?
Peigne ?
Pince à épiler ?
2 paires de boules-quies ?
Dentifrice ?
Mouchoir en tissu ?
Pansements ?
Crème solaire ?
Désinfectant général ?
Aiguille+fil ?
Sparadrah ?
Pansements anti-ampoules ?
Pince arrache-tiques ?
Divers Pipe 50g
Tabac à Pipe 50g
Mini-Lampe Dynamo g
Boisson Gourde: bouteille plastique 20g
Pastilles micropur 10g
Cuisine Réchaud P3RS 30g
Parevent réchaud ?
Bouteille Alcool 800g
2 mini-boîtes allumettes ?
2 briquets Bic-Mini ?
Popotte ?
Couvercle popotte ?
Quart en plastique ?
Fourchette plastique ?
Orientation Boussole Recta 80g
Cartes/plans 300g
Papiers identité 30g
Fric 15g
Couverture de survie 55g
Nourriture Mélange Thé-Maté ?
Sur soi T-Shirt Merino Patagonia ?
Polaire Quechua ?
Chaussures de trail ?
Bermuda coton ?
Chaussettes ?
Slip coton ?
2 bâtons Fizan ?
Bandana ?
Casquette ?
Couteau Laguiole ?

Je me pose des questions par rapport au volume. Dans les Pyrénées, j'étais finalement assez géné par mon matelas de sol. Il est certes pas cher mais il est encombrant. De plus, à la suite de mes malheureuses expériences dans les Shetland, il est troué ! Il faut que j'étudie la possibilité d'en acheter un autre car les évolutions techniques sur le sujet sont assez impressionnantes si je considère le matelas Thermarest Neo Air.

Même topo pour le sac de couchage/duvet. Mais ce qui fera la différence, ce seront les conditions climatiques potentielles.