Introduction

Lorsqu'on gère un patrimoine volumineux et varié, un des premiers freins remontés par les utilisateurs est l'accès aux données et à leurs descriptions. En effet, alors qu'on peut toujours se débrouiller avec des copies de fichiers de tableur pour travailler avec des données alphanumériques, il faut toujours utiliser des référentiels et des couches communes à la structure pour ce qui concerne l'information géographique.

Par exemple, la moindre carte sur un thème donné fera apparaître au moins des limites communales, un fond de plan, peut-être la couche des cours d'eau, etc. Ainsi, dès qu'on utilise les SIG, il y a besoin de plus de ressources communes avant d'initier un travail, même simple.

L'accès aux données est donc primordial. Dès qu'on dispose d'un patrimoine d'informations conséquent, se pose la question du rangement, de l'organisation. Alors qu'on peut tout stocker dans une base de données spatiale, se poseront indéfiniement les problèmes de

Or, les utilisateurs finaux des SIG ne sont pas des administrateurs de données: ils ne doivent pas perdre trop de temps à chercher ce dont ils ont besoin pour travailler. De même, il est important qu'ils puissent toujours savoir ce qui se passe dans leur SIG.

CSW, c'est quoi ?