Une nouvelle alimentation pour Sheevaplug

Après quelques jours de vacances, quelle ne fût pas ma surprise de constater, depuis le bureau, que mon serveur n'était plus disponible... Ca arrive parfois, notamment, lorsque j'ai oublié de relancer certains services au cours de manipulations ou de mises à jour (personne n'est infaillible).

De retour dans la salle serveur (c'est le salon !), je me penche vers le Sheevaplug et découvre que les Leds du port ethernet sont fixes ! De plus impossible de pinguer le serveur, même depuis le réseau local. Ma tentative de connexion du port JTAG ne donne rien non plus... Ça commence à devenir sérieux !

Dans ces conditions, je débranche la prise et après quelques secondes, je relance la machine... mais, les Led restent fixes et j'ai l'impression que le processus de boot ne s'enclenche pas. Rien non plus du côté du port JTAG !!! Avec peu d'effort, me reviens à l'esprit une histoire pas terrible au sujet de l'alimentation électrique du Sheevaplug ! Une simple recherche sur le web vous permettra de vous faire une idée.

Pour résumer, les symptômes indiquent une alimentation fatiguée et voilà pourquoi le SheevaPlug ne se lance plus. Il faut donc passer par une petite phase de démontage avant d'ouvrir l'alimentation et constater qu'il y a un peu de dégâts. Concrètement, la faiblesse majeure de cette alimentation se matérialise pas des condensateurs qui grillent (ils s'ouvrent par le dessus, répandant leur isolant brûlant qui donne cette jolie couleur brune dans tout le circuit.

Si on observe les détails, voici la bête:

Vue de l'alimentation du Sheevaplug

Plusieurs solutions s'ouvrent alors à moi:

  • Commander une nouvelle alimentation et attendre
  • Réparer l'alimentation existante
  • Trouver une autre alimentation qui peut faire l'affaire

C'est finalement dans l'ordre inverse que je vais procéder: je vais commencer par utiliser une autre alimentation, le temps d'essayer de réparer l'alimentation pour finir par en commander une autre si je n'y parviens pas.

J'ai donc trouvé une alimentation de substitut qui, pour le moins, n'a pas la même taille que la précédente:

Vue de l'alimentation du Sheevaplug

Mais, après tout, il me fallait du 5V en courant continu pour 2A maxi: une alimentation ATX fournit ça de base (bon, elle fournit aussi du 12V, du 3,3V sur pleins de sorties mais qui peut le plus peut le moins). En fait, je n'avais que ça sous la main... autant en profiter.

Le travail d'adaptation n'a pas pris trop de temps. Il me fallait d'abord un connecteur pour relier la carte-mère du Sheevaplug au 5V. Après une courte analyse, je me rends compte qu'en limant un peu le connecteur de l'alimentation ATX dédié au lecteur de disquette, la forme est parfaite ! De plus, je ne me souviens plus de la dernière fois où j'ai utilisé un lecteur de disquette donc, la récupération de ce connecteur n'aura aucun impact.

Voici le résultat final:

Vue de l'alimentation du Sheevaplug

Les 4 fils ont été soudés ensemble, par paire: une paire pour la masse, l'autre pour le +5V.

Ensuite, il reste à trouver comment faire le branchement. Il suffit de nous inspirer du schéma de la page Wikipédia sur la norme ATX. Nous devons donc brancher la masse sur la prise n°3 et le 5V sur la n°4.

Petite astuce, vous devez "allumer" l'alimentation en reliant la prise PS-ON à la masse: c'est de cette manière que votre ordinateur est capable d'éteindre l'alimentation tout seul ! Pour ma part, j'ai fait un pont en récupérant un vieux fil qui restait.

Vue de l'alimentation du Sheevaplug

Après quelques tests et également après avoir vérifié 3 fois que je n'avais pas inversé la masse et le +5V, j'ai branché l'alimentation ATX. Comme par magie, le SheevaPlug s'est lancé tout seul, comme si rien n'avait bougé depuis sa panne ! Ouf ! L'alimentation d'origine en panne n'a pas fait griller le serveur, c'est l'essentiel.

Après ces tests, j'ai pu "mettre en production":

Sheevaplug en production

En guise de conclusion, j'ai pris un peu de temps pour raconter cette histoire simplement pour donner un moyen supplémentaire de "réparer" temporairement votre machine avec des pièces qu'on peut facilement trouver dans tout bureau de hacker qui a (toujours) des scrupules à balancer un ordinateur à la casse.

Il me reste maintenant à réparer l'alimentation: je vais acheter quelques condos chez le grossiste du coin en prenant les éléments un peu plus costauds (10V au lieu de 6.8V pour les condos incriminés). La solution idéale consisterait à acquérir une nouvelle alimentation car, à partir de fin 2010, elles ont été modifiées et semblent plus fiables.

A suivre...

Posted sam. 26 mai 2012 19:45:15 Tags: